Les formes à mains nues

SIU LIM TAO : “La petite idée pour débuter” s’exerce tout le long de la vie du pratiquant. C’est la source de l’art dont dépendent toutes les autres formes. Elle est la base du système sur laquelle on revient toujours.

CHUM KIU : cette forme se concentre sur la coordination des mouvements de la masse corporelle et les techniques d’entrées pour « combler le fossé » entre le pratiquant et son adversaire. Le but est de se déplacer pour perturber sa structure et son équilibre. Elle prolonge ce qui a été appris dans la première forme et offre un plus large éventail de mouvements. Elle enseigne aussi des méthodes pour retrouver son équilibre lorsque la structure issue de Siu Lim Tao a été compromise.

BIU JE est composée de techniques à très courtes et très longues portées, de coups de pied bas, des balayages et “des techniques d’urgences” pour contre-attaquer lorsque la structure et la ligne médiane sont gravement compromises, par-exemple en cas de blessure. Elle unifie les 3 formes apprises jusqu’ici séparément et enseigne comment renverser la vapeur en cas de désavantage.

<  Préc.Suiv. >